Lexique vodou

LEXIQUE

Asson : Objet rituel qui permet aux prêtres et prêtresses vodou de diriger un travail, de saluer en cérémonie, d’intervenir en cérémonies

Bal violon : Cérémonie vodou qui utilise d’autres instruments que le tambour. Tambourin, flute, quelquefois accordéon. Il est pratiqué pour les lwa rada, appelés aussi lwa blancs. Le son du violon est obtenu en raclant la peau du tambourin avec les doigts.

La danse pratiquée : la contredanse, ou le quadrille. Ces cérémonies datent de l’époque de la colonie.

Bokor : Prêtre vodou qui pratique d’autres formes que le vodou Rada. Il ne travaille pas au Assaon, mais au Tcha -Tcha (ou Kwa-Kwa)

Djevo : littéralement salle blanche. Lieu de travail du hougan ou de la manbo. Salle de traitement et salle d’initiation.

Empereur : On appelle Empereur le dirigeant d’une société secrète.

Impératrice : même fonction, mais pour les femmes.

Guédés : nom d’une ethnie africaine, mais en Haiti, esprits des ancêtres mais aussi de la dissolution du corps lorsqu’il se décompose dans la terre

Hougan : Prêtre vodou dans la tradition d’Alada

Kay mistè : littéralement : la maison des mystères. C’est là que résident les lwa, là qu’ils travaillent.

Lwa : nom d’une ethnie africaine qui, en Haïti, a donné son nom aux parcelles divines qui sont en charge de la création.

Lakou : littéralement , la cour. Organisation de l’espace dans lequel une famille habite avec une maison pour chaque membre de la famille. La tonnelle et les kay mistè attestent de la présence de l’invisible.

Manbo : prêtresse vodou, dans la tradition d’Allada

Médiumnité : capacité qu’ont certaines personnes à entrer en contact avec l’invisible.

 

Père savane ( pè savan) : Figure spécifique du vodou haïtien.

Ancien enfant de chœur ou ancien séminariste, il remplace les prêtres catholiques dans les cérémonies de mariage ou d’enterrement. Il bénit les offrandes pour les lwa.

Rara : groupes de musiciens, chanteurs qui sortent des péristyles immédiatement après le carnaval et parcourent les campagnes et les villes au son des vaccines et des banbous. Ils chantent des chants vodou mais aussi des improvisations liées à l’actualité. Ils terminent leur parcours le Lundi de Pâques

Règlements : c’est l’ordre dans lequel leslwa sont salués. Cet ordre est toujours le même –sauf variantes familiales dans certains lakous.

Sogbadji : autre nom pour Djevo. Lieu où Sobo, lwa de l’orage, va agir pour réveiller les forces de ceux qui sont malades, ou qui sont en cours d’iitiation.

Tonnelle : Dans un péristyle, c’est le lieu où l’on danse pendant les cérémonies. La tonnelle peut égalemnt servir d’espace communautaire

Zombi : les zombis sont des gens qui sont punis. On leur enlève une partie de leurs facultés. Ils sont en quelque sorte, condamnés à des travaux forcés.

C’est une action de justice traditionnelle qui remplace la peine de mort.